ACTUALITÉS NOYAU A, ACTUALITÉS DU CLUB

COMPTE RENDU: Beerschot - Waasland Beveren

BEERSCHOT – WAASLAND BEVEREN  3 – 2

Beerschot et Waasland Beveren nous ont offert un match passionnant cet après-midi avec un déroulement de score bizarre. Après un début en mineur et deux buts de contre, nos petits gars ont été immédiatement contraints à réduire l’écart... et donc à se mesurer à un double mur défensif wasien. Tissoudali et le remplaçant Suzuki réduiront chacun l’écart par un but... et dans le temps supplémentaire offert par Beveren même, Bourdin marqua le but numéro de trois de la tête, mais le VAR constata une faute sur le gardien. Une faute très discutable. Je vais le faire moi-même, s’est dit Loris Brogno. Un but qui ne pouvait plus être refusé. Quel revirement. Et quelle victoire méritée.

Nous ne jouions que depuis quatorze minutes lorsque Waasland Beveren se trouva déjà avec une avance de 0-2. Notre défense kieloise laissait ce petit espace de trop et n’osait pas presser suffisamment. D’abord Efford, puis le « taureau d’or » Heymans profitèrent de manière optimale de cet espace kielois. Tout le monde au Stade Olympique était abasourdi... faux départ.

Quoi qu’il en soit, nos petits gars ont eu besoin de septante-cinq minutes pour inverser cette situation. Holzhauser fut proche de réduire l’écart après le 0-2, mais le gardien Jack a eu un énorme réflexe. Ensuite, le Beerschot prit bien possession du ballon, mais son jeu d’attaque était trop peu précis et menaçant. Les quelques fois où nous parvenions dans le grand rectangle wasien, c’était suite à des coups francs, à des corners et à des balles rentrantes depuis le flanc.

Réussite juste avant la mi-temps : belle double passe Holzhauser-Tissoudali, lobée dans le but par TiTa-Tarik avec une sublime pointe. Un-deux à la mi-temps.

Foot unilatéral en direction du « couvent », voilà à quoi se résume la deuxième mi-temps où le Beerschot éleva la pression et le rythme, appliquant une pression totale sans sombrer dans la précipitation. Holzhauser sema à répétitions ses passes depuis le flanc gauche, le débutant Sanyang tenta sa chance quelques fois et ni Tissoudali ni Noubissi ne parvinrent à placer ce tir décisif. Á chaque fois il y avait une jambe wasienne blanche en travers. Pas étonnant dès lors d’en retrouver continuellement sept ou huit sur une ligne. Il nous manquait ce petit coup de chance ou ce ballon tombant au bon moment.

Á l’entrée du dernier quart d’heure, Hernan Losada envoya ce qui lui resta de forces attaquantes sur le terrain avec Suzuki et Brogno. Notre japonais n’eut besoin que de deux minutes pour faire ce qu’il devait faire : marquer. Son deuxième but en autant de matchs. Banzai !

Le rythme monta encore d’un cran et Waasland Beveren sortit tous ses atouts pour gagner du temps. Au final, l’arbitre calcula six minutes supplémentaires... et c’est durant ce temps que se déroula cette apothéose invraisemblable. Le foot peut être si beau. Et encore plus beau lorsque le Beerschot gagne ! 

 

PUBLIC : 3 200

ARBITRE : De Cremer

BUTS : 11’ Efford 0-1, 14’ Heymans 0-2, 41’ Tissoudali 1-2, 79’ Suzuki 2-2, 90+5’ Brogno

BEERSCHOT : Vanhamel, Frans (74’ Suzuki), Van den Buijs, Bourdin, Dom, Halaimia (46’ Pietermaat), Sanusi, Sanyang (74’ Brogno), Holzhauser, Tissoudali, Noubissi

WAASLAND BEVEREN : Jackers, Schoonbaert, Bertone, Wiegel (76’ Mertens), Efford (76’ Sula), Wuytens, Khammas, Vukotic, Verreth (86’ Sinani), Schryvers, Heymans

CARTES JAUNES : Noubissi, Losada, Bertone, Schryvers

CARTES ROUGES : aucune

Jupiler Pro League

1 Club Brugge 76 pts
2 R. Antwerp F.C. 60 pts
3 RSC Anderlecht 58 pts
4 KRC Genk 56 pts
5 KV Oostende 53 pts

XIII

COMMANDEZ VOTRE MAILLOT EN LIGNE