ACTUALITÉS NOYAU A, ACTUALITÉS DU CLUB

COMPTE RENDU : Beerschot - KRC Genk

BEERSCHOT – RACING GENK  5 – 2

En ce lundi soir d’été indien, le Beerschot a de manière sublime effacé la lourde défaite à domicile (0-3) contre le Standard. Le Racing Genk fut embobiné par un joli football combiné et un excès de culot, d’audace et de qualité. Pour un splendide résultat de 5-2. Et ce n’est pas un hasard si Rapha Holzhauser cumula une fois de plus les rôles de créateur de tendances, de meneur de jeu, de roi de l’assist et de finisseur. Avec deux buts et une passe décisive il était la star absolue du bloc mauve et blanc incroyablement fort.

Ce match aura une place spéciale dans les annales de notre club, car tout ce qui fait que le foot est si beau à voir a été présenté par nos petits gars. Et converti en des chiffres de victoire clairs, sans exagération. Nous revoilà à nouveau deuxième du classement. Bien, bien, bien.

Le Beerschot débuta la partie en overdrive, pressa les visiteurs jusque bien haut sur leur moitié de terrain et fut récompensé avant le quart d’heure pour son approche offensive et attrayante. Après une action de reconversion facile, Jan Van den Bergh trouva Holzhauser au centre, qui n’avait plus qu’à mettre au fond des filets. Il s’agit du quatrième but de compétition pour notre créateur de tendances autrichien. 

Toutefois, nos petits gars n’ont pas pu profiter longtemps de cette avance. Lors du premier contre de Genk, Maehle chuta juste à l’entrée ou dans le grand rectangle après une touche de Van den Bergh. L’arbitre Geldhof fit appel au VAR pour désigner le point de penalty. Penalty converti par Onuachu. Un-un, et tout était à refaire.

Le match était maintenant plus équilibré. Le Beerschot s’infiltra surtout via le flanc droit, et plus particulièrement en la personne de Halaimia.  À part un tir centré de Tissoudali et une presque tête de Frans, cela ne rapporta rien d’autre.

Excepté un coup franc juste avant la mi-temps, nous nous en sortions encore bien. Et cette fois, grâce à l’intervention du VAR. Onuachu avait mis le ballon au fond des filets après une rare erreur de notre défense, mais selon les hommes dans le car, il avait utilisé son bras. Un point de handball comme dirait Ruud Vormer. Et refusé à juste titre. 

Démarrage éclair également en deuxième mi-temps, avec un 2-1 immédiat. Un fois de plus Holzhauser – qui d’autre ? – frappa un coup franc du flanc gauche sur la tête de Pierre Bourdin. Magnifique et déjà sans nul doute « l’assist de la saison 2020-2021 ».

C’est après l’heure de jeu que le match trouva définitivement ses marques. Le Racing Genk fut réduit à dix après la double carte jaune de Cuesta et se vit infliger un pénalty du VAR après une faute de main de Kouassi. Rapha Holzhauser prit place derrière le ballon... visa bas et net dans le coin inférieur gauche et marqua le 3-1. Le Kiel explosa.

Le Racing Genk fut forcé de boire le calice jusqu’à la lie lorsqu’un Bongonda frustré donna un ordinaire coup de coude à son adversaire Fré Frans. Carton rouge immédiat et voilà les limbourgeois réduit à neuf pour les vingt dernières minutes. Mais lorsque Van den Bergh fit noter sa deuxième pénalité de la soirée et que le remplaçant Dessers convertit le pénalty, le match pouvait à nouveau évoluer dans tous les sens.  

Mais c’était sans compter sur Yan Vorogovskiy qui, avec une frappe puissante, réduisit à néant tout espoir à la 84e minute. Quelle démonstration de la part de nos petits gars qui, avec 12 points sur 15 reprennent la deuxième place du classement. Vendredi ils affronteront le leader, Charleroi. Un début de saison a s’en lécher les babines.

Au fait, on l’aurait presque oublié : en dernière minute, Marius Noubissi marqua encore un petit but. Cinq-deux nom d’une pipe. Une performance collective en or !

                                                                                                                           

PUBLIC : 3 200

ARBITRE : Geldhof

BUTS : 12’ Holzhauser 1-0, 19’ Onuachu 1-1 (coup franc), 48’ Bourdin 2-1, 62’ Holzhauser 3-1 (coup franc), 76’ Dessers 3-2 (coup franc), 84’ Vorogovskiy 4-2, 90’ Noubissi 5-2

BEERSCHOT : Vanhamel, Dom, Frans, Bourdin, Halaimia, Pietermaat, Sanusi (83’ van den Buijs), Van den Bergh (78’ Vorogovskiy), Holzhauser, Tissoudali (67’ Suzuki), Noubissi

RACING GENK : Vukovic, Arteaga, Ito, Bongonda, Onuachu (65’ Dessers), Munoz, Maehle, Lucumi (81’ Sierra-Cappelletti), Kouassi, Thorstvedt (65’ Oeyen), Cuesta

CARTES JAUNES : Cuesta, Kouassi,

CARTES ROUGES : 59’ Cuesta (2x jaune), 68’ Bongonda

Jupiler Pro League

1 Club Brugge 76 pts
2 R. Antwerp F.C. 60 pts
3 RSC Anderlecht 58 pts
4 KRC Genk 56 pts
5 KV Oostende 53 pts

XIII

COMMANDEZ VOTRE MAILLOT EN LIGNE