ACTUALITÉS NOYAU A, ACTUALITÉS DU CLUB

COMPTE RENDU : RCSC - Beerschot

CHARLEROI – BEERSCHOT  3 – 1

Ce Sporting de Charleroi est (actuellement) un peu trop fort pour le Beerschot. Voilà qui résume en toute logique la soirée de foot au stade du Pays de Charleroi. Il n’y a aucune honte à avoir contre cette équipe qui, par son jeu, incarne plus de maturité, de force et de puissance technique... et qui, au classement, n’occupe pas par hasard la première place. Les hommes de Losada ont démontré suffisamment de bonne volonté, ils ont tenté de créer quelque chose et ont offert une forte résistance, mais ils ont été étouffés en milieu de terrain et se sont fracassés sur la défense incroyablement forte de Charleroi. Bref, c’était la loi du plus fort.

Charleroi a fait dès la première minute de jeu ce qu’on peut attendre d'une équipe leader à domicile : attaquer et mettre la pression (en continu). Mais la défense du Beerschot a néanmoins bien travaillé et résisté facilement. Le bloc était solide et Mike Vanhamel était attentif à tous les ballons hauts rentrants et aux quelques frappes centrées fortes depuis le flanc. Aucun problème.

De l’autre côté du terrain, Yan Vorogovskiy passa tout près de marquer un but après une bonne combinaison suite à la reconversion, mais son tir en oblique passa au ras de la lucarne. Petit à petit la pression de l’équipe à domicile monta en intensité. De plus en plus. Surtout en milieu de terrain où nos petits gars subissaient le jeu des Carolos athlétiques. Nous perdions trop de duels dans l’axe central et ne parvenions pas à trouver des ouvertures.

Juste avant la demi-heure, l’équipe à domicile ouvrit le score. Par un but évitable. Suite à une défense kieloise désordonnée et à une mauvaise communication concernant notre propre ligne arrière, Morioka en a profité pour prendre possession du ballon et faire une passe profonde à Rezaei, qui conclut proprement dans le coin opposé. Un-zéro, un score de mi-temps mérité pour Charleroi.

Le Beerschot ne parvint pas réellement à s’insurger dans le dernier quart d’heure de la première mi-temps et s’écrasa contre une défense à domicile particulièrement bien organisée qui prouva ainsi pourquoi elle n’avait encore encaissé qu’un seul but cette saison. Une solide équipe, ces zèbres. 

Et elle l’a bien démontré en deuxième mi-temps. En à peine dix minutes, deux tentatives dangereuses de Fall et un deuxième but, merveilleusement frappé par Gholizadeh. 

Trois changements s'imposent, pensa Hernan Losada : une tentative louable d’essayer de renverser le match. Pas de but d’honneur, mais le Beerschot joua plus en avant, monta un peu le rythme et se montra menaçant via Suzuki, un Sanyang mobile et un coup franc d’Holzhauser.  C’est tout ce que nous avions à montrer ce soir. 

En fin de match, le score fut même de 3-0, un but sur pénalty de Rezaei après une faute de Halaimia. Un peu plus tard, 3-1 grâce à Suzuki. Nous l'avons quand même eu, ce but d’honneur. Malheureusement, il ne servira qu’aux statistiques.

 

PUBLIC : 4 706

ARBITRE : Van Damme

BUTS : 29’ Rezaei 1-0, 55’ Gholizadeh 2-0, 87’ Rezaei 3-0 (coup franc), 90+2’ Suzuki 3-1

CHARLEROI : Penneteau, Busi, Gholizadeh (89’ Nkuba), Rezaei, Kayembe (89’ Goranov), Nicholson, Willems, Dessoleil, Ilaimaharitra, Fall, Morioka (61‘ Hendrickx)

BEERSCHOT : Vanhamel, Dom, Frans, Bourdin (62’ van den Buijs), Halaimia, Pietermaat (62’ Sanyang), Sanusi, Vorogovskiy (62’ Tissoudali), Holzhauser, Suzuki, Noubissi

CARTES JAUNES : Sanusi

CARTES ROUGES : aucune

Jupiler Pro League

1 Club Brugge 76 pts
2 R. Antwerp F.C. 60 pts
3 RSC Anderlecht 58 pts
4 KRC Genk 56 pts
5 KV Oostende 53 pts

XIII

COMMANDEZ VOTRE MAILLOT EN LIGNE