ACTUALITÉS NOYAU A, ACTUALITÉS DU CLUB

« QUELLE ANNÉE. INCROYABLE. »

Pour son premier derby anversois, Hernan Losada se retrouve en première division. En tant que joueur, il n'a jamais affronté l’Antwerp avec le Beerschot, sauf pour quelques rencontres insignifiantes en PO2. Dimanche, il peut se rendre au Bosuil en tant qu'entraîneur, pour le premier clash à Anvers au plus haut niveau depuis 16,5 ans. Et cela plus d'un an après qu'il soit devenu T1. «Quelle année. Incroyable. »

 

-Coach, savez-vous où était le Beerschot il y a 1 an ?

 

«Je le sais très bien. Je n'avais pas pris le relais depuis longtemps et nous étions cinquièmes en 1B, avec 14 points en 11 matchs. Seules les équipes de Lommel, Lokeren et Rouleurs fermaient le classement. Nous ne participions plus pour remporter le titre de la première période et personne ne nous donnait encore la moindre autre chance. Et regardez où nous en sommes maintenant. Nous avons remporté la deuxième période, gagné le titre et sommes troisièmes à 1 point du leader en 1A. C'est vraiment une histoire incroyable et je serai éternellement reconnaissant au Beerschot de m'avoir donné cette opportunité et d'avoir cru en moi. Dans mon entourage, il y avait beaucoup de gens qui pensaient que ce n'était pas le bon moment de prendre le relais. Même mon père n'était pas convaincu, ce qui n’est pas incompréhensible, mais quelque chose en moi m'a dit de le faire. Je savais que cette équipe avait des qualités et que des progrès pouvaient être réalisés rapidement. Tout le monde dans ce club a contribué à ce remontée avec le titre en guise de consécration. Je pense qu’il est important de le répéter car nous ne devons pas oublier ce que nous avons accompli et d’où nous venons. C'est d'autant plus jouissif de savoir que nous jouerons bientôt ce derby, avec les deux équipes anversoises dans le top 5. Profiter et être fier, c'est ce que nous devons faire. »

-Est-ce que le fait que les deux équipes anversoises soient si hautes dans le classement rend cela encore plus spécial ?

« Absolument. C'est super pour la ville et cela prouve aussi qu'il y a de la place pour 2 grandes équipes à Anvers. Bien que je doive immédiatement ajouter que l’Antwerp est plus avancé que le Beerschot. Leur noyau, leur budget, leur stade, ils ont fait d'énormes progrès ces dernières années et sont un club de premier plan. J'ose dire qu'en ce moment, l’Antwerp est le plus grande. Le Beerschot est le plus beau. Il n'y a rien de mal à cela non plus. Il y a 7 ans, Beerschot était un club en première provinciale. Nous écrivons notre propre histoire, et c'est une histoire forte. A notre manière, et pas à pas, nous voulons aussi renouer avec le haut du classement dans les années à venir. »

-Est-ce que l’Antwerp est votre équipe préférée ?

 

« Regardez les faits. Ils sont devenus incontournables en PO1, ont remporté la coupe et jouent en Coupe d’Europe. L’Antwerp a un noyau large et fort. En plus, je trouve qu'ils montrent du bon football sous Leko. C'est plus que de la puissance. Mais d'un autre côté, nous jouons actuellement en confiance et nous attendons avec impatience ce derby. Ce qui joue également en notre faveur, c'est le nombre plus élevé de Belges. Ils comprennent de quoi il s'agit dans un tel derby. Je n'ai pas besoin de petits trucs pour les motiver. C'est un club et un groupe qui ont connu la catégorie 1B. Si ces joueurs arrivaient à se gonfler à bloc semaine après semaine pour des matchs, avec tout le respect que je leur dois, contre des équipes comme Lommel et Roulers, alors ce ne posera aucun problème. Le fait que nous soyons maintenant un collectif aussi fort découle aussi de notre combat commun que nous avons livré en 1B la saison dernière. Là, nous avons modelé un énorme sentiment de groupe sur lequel nous construisons maintenant. »

 

-Avec quelle attitude le Beerschot va-t-il au Bosuil ?

 

«Avec la même attitude que tous les matches précédents. Nous jouons toujours pour gagner, et dimanche ce ne sera pas différent. Nous sommes l'équipe la plus spectaculaire de Belgique. Pas seulement nos supporters, mais d'autres fans de football aiment aussi regarder nos matchs. Il y a toujours quelque chose à faire. Qu'il y ait une défaite 5-1 entre deux rencontres n’est pas rédhibitoire pour moi si nous sommes dans le top 5. J'ai toujours envie de gagner et cela comporte parfois des risques. Cela correspond à l'identité du Beerschot. Nous ne devons pas le nier. Je préfère perdre 1 fois avec 5-1 que 5 fois avec un score de 1-0. Je ne veux pas nier que nous concédons trop de buts. Nous travaillons certainement là-dessus. Mais il est important de voir cela dans le bon contexte. Le plus dur dans le football est de créer un danger, et nous le faisons. Aussi parce que nous donnons à nos joueurs offensifs et créatifs assez de liberté. Je sais mieux que quiconque à quel point c'est important. »

« NOUS AURIONS PREFERE JOUER DANS UN BOSUIL BONDE. »

- Cela fait 16,5 ans que nous avons eu un derby en première division. Tout le monde nous regarde. Est-ce le match de l'année ?

 

Notre match de l'année était la finale en 1B. Gagner 5-1 contre OHL et remporter le titre en 2 matchs a été le plus important. Ainsi, nous sommes revenus par la grande porte et non pas suite à une réforme quelconque. Ce cinquième titre en 7 ans complète notre retour. Dès que possible, nous devons et allons célébrer ce moment avec nos supporters. C'est tellement dommage qu'ils ne puissent pas vivre pleinement cette période fantastique et intense ensemble. Comme tous nos joueurs, j'aurais préféré jouer dans un Bosuil bondé dimanche. Cela fait partie de l'ambiance et de l’émotion de ce beau derby. »

 

- Ces débuts, cette troisième place, ces 18/27 sont meilleurs que prévu. Cela change-t-il l'ambition du Beerschot ?

 

Bien sûr que non. Ce que nous faisons, c'est essayer de gagner chaque match et en profiter. Chaque semaine, nous avons un nouveau défi. De plus, nous ne nous fixons pas d'objectifs ni d'ambitions stupides. Consultez notre budget de fonctionnement sportif. Il est étonnant que nous soyons en haut du classement. Poursuivre sur cette voie, continuer à travailler dur et à nous améliorer. Cela doit être notre objectif. Et une grande fête avec tous ceux qui se soucient de nous ! Dès que possible.

Jupiler Pro League

1 Club Brugge 76 pts
2 R. Antwerp F.C. 60 pts
3 RSC Anderlecht 58 pts
4 KRC Genk 56 pts
5 KV Oostende 53 pts

XIII

COMMANDEZ VOTRE MAILLOT EN LIGNE